Territoires d'industrie

L’initiative « Territoires d'industrie » s’inscrit dans le cadre d’une stratégie de reconquête industrielle et de développement des territoires.

Elle vise donc à mobiliser de manière coordonnée les leviers d’intervention. Ces leviers relèvent de l’État et de ses opérateurs, des collectivités territoriales et de leurs établissements publics ou des entreprises, au service de l’industrie et de leur territoire.

Après une expérience réussie sur la période 2019-2022, le territoire des Alpes de Haute Provence ambitionne de poursuivre et d’amplifier sa dynamique de réindustrialisation.

 

Territoires d’Industrie Phase 2

Une équipe projet qui réunit les services de l’Etat, de la Région et des Intercommunalités, les équipes de l’Agence de Développement des Alpes de Haute Provence, les représentants économiques, consulaires et industriels locaux, a permis la labellisation de l’ensemble du département sur le dispositif « Territoires d’Industrie Phase 2 ».

Ensemble, nous nous inscrivons dans ce nouveau programme national en faveur de la reconquête industrielle en capitalisant sur les grandes filières déjà reconnues de notre territoire : chimie et cosmétiques, agroalimentaire et énergie, et en projetant des filières d’avenir pour notre industrie départementale : aéronautique, bois et recyclage notamment.

Une gouvernance originale publique / privée, un périmètre consolidé, des projets structurants parfaitement cohérents avec la feuille de route promue par le Président de la République sont les ingrédients de la candidature pour la période 2023-2027.

Renforcer l'attractivité du Territoire d'industrie "Val de Durance"

Renforcer l'attractivité, le rayonnement et la compétitivité de notre territoire, c'est la clé pour créer des activités, des richesses, des emplois.

Notre objectif est de pouvoir conforter les services dédiés à l'accueil des entreprises et des talents.

Pour cela nous souhaitons :

  • Faire rayonner en termes de notoriété, de visibilité, le Val de Durance et ses filières d'excellence ;
  • Mobiliser les forces vives du territoire autour d'un réseau d'ambassadeurs ;
  • Faire que l'appartenance à notre territoire soit une source de création de valeur pour les collectivités territoriales et les entreprises ;
  • Promouvoir nos industries, nos savoir-faire et la qualité de vie au travail dans les Alpes de Haute Provence ;
  • Attirer des investisseurs, dans des filières à valeur ajoutée, au sein de marchés de croissance, en lien avec les stratégies de la Région et des EPCI.
Vue aérienne de la Vallée de la Durance ©AD04-Thibaut Vergoz

Un Département historiquement tourné vers l'industrie

Les Alpes de Haute Provence sont constituées de pôles industriels historiques dans le domaine de la chimie et de la pharmaceutique. Il rassemble aussi des Pôles industriels plus récents orientés essentiellement vers les industries cosmétiques et agroalimentaires. La chimie, l'agroalimentaire, la cosmétique, les énergies, sont les filières majeures portées par les entreprises du département.

Le Val de Durance est le berceau de leaders économiques de renommée internationale comme L'Occitane en Provence, PROMAN, SIMC. Il attire aussi de grands groupes tels que SANOFI, ARKEMA, KEM ONE, EDF…

L'ensemble des équipements hydroélectriques implantés tout au long de la vallée de la Durance, la proximité du CEA Cadarache et du projet Phare international ITER ainsi que la qualité de l'ensoleillement bénéfique à la production d'énergie Photovoltaïque font de la vallée de la Durance un lieu incontournable en matière d'énergie.

1er département producteur de bois en région Sud Provence Alpes Côte d'Azur, 3ème rang des départements en termes de surface forestière (399 000 hectares), la filière bois présente un intérêt stratégique pour l'avenir industriel de notre territoire. La présence de leader européens et mondiaux dans le domaine de l'aéronautique nous positionne aussi naturellement sur cette filière. La présence du CNRS qui développe des travaux de recherche en sciences l'environnement participe à l'innovation en matière de transition écologique.

Autant d'éléments qui rendent le couloir Durancien très attractif en matière d'opportunités de développement économique et industriel.

 

Territoire d’industrie Vallée de la Durance et Alpes de Haute Provence

Atouts et spécificités industrielles

Fortes d'une histoire industrielle et économique riche, les Alpes de Haute Provence ont développé un modèle industriel fondé sur l'activité de filières de référence. Elles sont notamment soutenues par la présence d'entreprises leaders sur leurs marchés et d'un réseau de sous-traitants spécialisés.

Cet écosystème encourage et exploite effectivement les divers atouts du Territoire : des infrastructures industrielles de très bon niveau, une main d'œuvre qualifiée et une tradition industrielle très ancrée au sein de la population.

Ce cercle vertueux constitué d'un environnement économique favorable et d'acteurs industriels importants a ainsi permis de maintenir l'identité et la compétitivité industrielle du Territoire.

Sur le Bassin du val de Durance, l'industrie représente donc près de 1300 établissements pour 5000 salariés, avec un secteur de la chimie – cosmétique qui pèse pour 2200 emplois salariés. L'industrie chimique et cosmétique totalise 4,7 % du total des emplois salariés du département. Proportionnellement, c'est 6 fois supérieur à la moyenne régionale.

Nos filières industrielles prioritaires

La chimie

L’identité industrielle du Territoire d’industrie s’est d’abord développée grâce à deux sites majeurs de la chimie et de la pharmaceutique :

  • Château-Arnoux-Saint-Auban (ARKEMA – KEM ONE)
  • Sisteron (SANOFI).

Ces deux sites concentrent donc la majorité des emplois industriel relevant de la Chimie. Bassins industriels historiques, leur population est encore un témoin intergénérationnel de la culture industrielle qui s’y est développée.

Plateforme Industrielle Arkema : 1er site labellisé clés en main dans les Alpes de Haute Provence.

Située dans la vallée de la Durance, au cœur des Alpes de Haute Provence, l'unité de production de Saint-Auban a été construite en 1916 pour répondre aux besoins en chlore de la défense nationale. En octobre 2004, l'usine de Saint-Auban rejoint le groupe Arkema. Elle est aujourd'hui un acteur majeur de l'emploi dans la région.

Le site de Saint-Auban présente la particularité d'être l'unique producteur de solvant chloré T111 en Europe et le seul site Arkema producteur de PVC de spécialités. L'usine est également homologuée pour le traitement de résidus chlorés externes par incinération.

Au sein de la plateforme Arkema plusieurs acteurs sont également présents :

  • Kem One : production de PVC émulsion
  • Total
  • EVE : méthanisation de déchets organiques
  • Corsica Sol : ferme solaire
  • Anticor : chimie verte

 

Sanofi à Sisteron ©AD04-Alain Le Breton

Réindustrialisation de la plateforme Arkema

Ce site industriel historique présentait un potentiel de réindustrialisation important. Arkema avec l'appui des collectivités locales et de l'Agence de Développement a souhaité accélérer cette démarche avec pour objectif l'accueil de nouvelles entreprises au sein de sa plateforme. L'audit a permis qualifier une vingtaine d'hectares, les services/utilities mutualisables et de préciser un modèle économique et une stratégie de commercialisation s'appuyant sur des synergies entre les acteurs industriels de l'écosystème.

Une stratégie de réindustrialisation de la plateforme a été élaborée s’appuyant sur 4 axes principaux :

  • Positionner le site au cœur du dispositif Territoire d’Industrie Val de Durance afin de lancer la dynamique ;
  • Dresser un état des lieux exhaustif des espaces fonciers et immobiliers disponibles ainsi que les services supports mobilisables ;
  • Booster la visibilité auprès des industriels avec la candidature au dispositif "Site clés en main" ;
  • Accélérer la commercialisation des espaces par la mise en place d'actions de valorisation et de promotion du foncier disponible sur la plateforme.

Cela par une approche multicanale :

  • Un cabinet de prospection sous contrat avec l'Agence de Développement 04 ;
  • Une collaboration avec l'Agence de Développement régionale risingSUD ;
  • Un positionnement sur les demandes d'investissement étrangers via Business France.

Toujours dans l'objectif de réindustrialiser la Plateforme Industrielle Arkema de Château-Arnoux Saint-Auban intègre l'Accélérateur SUD. Dans le cadre du dispositif OIR (Opérations d'Intérêt Régional) "Industrie du Futur", un travail autour de la valorisation de la Plateforme Industrielle de Saint-Auban a été lancé entre Arkema, la Région SUD, risingSUD, Provence Alpes Agglomération et l'Agence de Développement.

C'est le cabinet EY qui a été chargé de définir un positionnement stratégique pour la Plateforme à même de renforcer son attractivité et permettre également l'arrivée de nouveaux industriels.

Territoire d'industrie sur le site d'Arkema  vallée de la Durance ©Thibaut VERGOZ

L'industrie cosmétique

Cette industrie compte 54 entreprises pour 1285 emplois salariés et plus de 212 millions d'euros de produits exportés en 2021 (parfums, cosmétiques et produits d'entretien) soit la moitié du total des exportations départementales.

L'Occitane en Provence est le premier exportateur du département. Sa formidable croissance et son développement dans le monde entier ont permis à de nombreuses entreprises de se lancer. L'essaimage autour de la société renforce aujourd'hui l'importance de la cosmétique sur le territoire. Plus de 90 % des effectifs salariés de l'industrie cosmétique se situe dans la vallée de la Durance (dont 65 % dans la seule commune de Manosque) et dans le Luberon.

La renommée internationale de la Provence, permet aux entreprises locales de disposer d'une vitrine de qualité pour la conquête des marchés étrangers.

Ils ont choisi les Alpes de Haute Provence !

L'Université Européenne des Saveurs et Senteurs : A Forcalquier, l'UESS dispense des formations professionnelles et grand public.

La Route des Saveurs et Senteurs : les partenaires de la filière saveurs et senteurs se sont associés pour faire découvrir leur identité, valeurs, savoir-faire au travers d'une route parcourant le territoire des Alpes de Haute Provence. Elles et ils sont artisans, fabricants industriels, agriculteurs, restaurateurs, hébergeurs, libraires etc. Elles et ils vous proposent visites d'entreprises, dégustations, vente directe, plats régionaux, expériences culturelles…

FranceAgriMer : Etablissement National des Produits de l'Agriculture et de la Mer. Pôle de compétitivité Alimentation bien-être naturalité INNOV'ALLIANCE.

Saponalia à Peyruis ©AD04-Alain Le Breton

L’agroalimentaire

La filière profite d'un savoir-faire traditionnel et d'un secteur agricole renommé sur des produits emblématiques (AOC, IGP) : élevage ovin (agneau de Sisteron), huile d’olive, fromage, amandes

Des produits de haute qualité porteur d’image et respectueux de l’environnement. Tel est le positionnement des entreprises de la filière agroalimentaire du territoire d’industrie de la vallée de la Durance.

  • 160 entreprises
  • 1500 emplois salariés

Il est à noter que les entreprises industrielles de la filière agroalimentaire ont exporté 78 millions d’euros de produits en 2014 (62 % de produits agricoles et 38 % de produits transformés en industrie agroalimentaire) soit 15 % des exportations départementales.

Confiserie Manon à Peyruis ©AD04-Alain Le Breton

La vallée des énergies

La Vallée des Energies contient le "mix énergétique" de demain ! Elle s'étend de Manosque à Sisteron et comprend en grande majorité le Val de Durance.

C'est une vallée tournée vers l'avenir et dotée d'une dynamique économique forte.

Ainsi, le long de l'autoroute, elle dessert directement le Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives de Cadarache, le site d'implantation du projet de fusion nucléaire ITER. De même que les barrages hydrauliques de la Durance et les villes du territoire de Manosque à Sisteron.

De plus, le Val de Durance offre aux entreprises du secteur des Énergies, un tissu de services, un réseau économique, un environnement naturel protégé d'une grande qualité.

Un atout : la gestion multi-usage de l'eau.

Outre la production d'énergie électrique, les aménagements de la Durance et du Verdon ont plusieurs atouts pour le territoire :

  • l'alimentation en eau potable pour près de 150 communes représentant 3 millions de foyers ;
  • l'irrigation de près de 120 000 hectares de terres agricoles ;
  • la fourniture en eau industrielle pour près de 440 entreprises ;
  • le développement des activités touristiques aux abords des retenues ;
  • l'aménagement de Serre-Ponçon, véritable château d'eau de la Provence, est un site de référence en matière de gestion multi-usage de l'eau.

Des enjeux économiques majeurs !

Les aménagements de la Durance et du Verdon irriguent économiquement le territoire. La présence des installations induisent des retombées économiques importantes pour le territoire, à la fois directes et indirectes.

Ils rendent possible, par exemple, le développement du tourisme et de l'agriculture via la gestion des retenues et le partage de l'eau. Ils créent un dynamisme fort pour le territoire.

Les retombées économiques induites par leurs présences sont estimées à près de 1,5 milliards d'euros par an.

Barrage EDF Lac de Castillon ©AD04-Alain Le Breton

Une vision et des objectifs partagés pour l'industrie dans le Val de Durance

Vers le 1er Territoire d'Industrie décarboné en Région Sud

Transition écologique : chef de file CCIT 04

Accompagner les entreprises situées en zones d'activités et les grandes industries à faire l'état des lieux de leur consommation carbone et les guider vers l'objectif de réduction de 35% des émissions carbones à l'horizon 2030.

Accélérer l'engagement des entreprises dans la RSE et l'écologie industrielle et territoriale avec une vingtaine d'entreprises nouvellement labellisée dans les 3 ans.

Faire de notre Territoire d'Industrie, le 1er Territoire d'Industrie 100% « clés en main » en Région Sud

Foncier : chef de file Agence de Développement 04

Il s'agira d'étendre la labellisation "clé en main" à l'ensemble des zones d'activités économiques du Val de Durance. L'objectif sera de proposer un parcours simplifié et facilité pour un industriel qui souhaiterait s'implanter dans le Val de Durance. La promesse d'un permis de construire en 9 mois purgé de l'ensemble de ses contraintes environnementales et administratives.

Il s'agira également d'accompagner la mise à disposition de 40 hectares supplémentaires pour l'accueil d'industrie dans le Val de Durance par la création, l'extension et la réhabilitation de zones d'activités économiques.

Innovation

Innovation : chef de file CCIT

Promouvoir les dispositifs d'accompagnement à l'innovation du programme auprès des entreprises du territoire.

Permettre à toute entreprise dont le projet innovant d'investissements s'inscrit dans le cadre de Territoire d'industrie 2, d'accéder aux financements publics auxquels elle est en mesure de prétendre, dans des conditions administratives facilitées.

Décliner la politique de soutien à l'innovation de l'Etat et de la Région permettant à 10 entreprises de devenir lauréate "France 2030".

Compétences

Compétences : chefs de file DDETSPP / UDE04

Positionner les compétences et la formation comme un axe stratégique de soutien au développement des entreprises industrielles et adapter les compétences des actifs aux besoins des entreprises du Territoire d’Industrie.

Faciliter l’attraction de talents par l’organisation de services dédiés et augmenter de + 10% par an les contrats d’apprentissage dans l’industrie.

Renforcer l’utilisation des dispositifs de formation en interne dans les entreprises industrielles.

 

Lien utile