Communauté de communes Pays de Forcalquier-Montagne de Lure

Appuyée sur les contreforts sud de la montagne de Lure, la communauté de communes Pays de Forcalquier-Montagne de Lure surplombe à l’est, le Val de Durance et regarde le Luberon dans ses terminaisons bas alpines. Composée de coteaux, de ravins, de plateaux et de plaines agricoles, elle donne l’image d’un territoire rural encore préservé des mutations actuelles.

Riche d’un patrimoine naturel et culturel qui façonne un cadre de vie envié, le regroupement des communes s’est constitué autour de Forcalquier, chef-lieu d’arrondissement, marquant ainsi la volonté d’un territoire commun.

Au sein de la Communauté de communes Pays de Forcalquier Montagne de Lure, vous trouverez également 5 zones d’activités dont les principales se trouvent sur la commune de Forcalquier. La filière des senteurs et saveurs y est particulièrement bien représentée grâce au rayonnement national de l'Université Européenne des Senteurs & Saveurs (UESS), centre de formation et de valorisation du végétal aromatique, cosmétique et agroalimentaire basé à Forcalquier.

Vidéos des zones d'activités

Voir les zones d'activités en vidéos

logo CC Forcalquier-Lure

Territoire

9 625 habitants 13 communes Densité : 30 hab./km2 Superficie : 309 km2

Forcalquier

Economie

1 378 établissements

2 057 salariés des établissements du territoire

Filières phare :
  • Senteurs et saveurs
  • Commerce
  • Tourisme

Village de Banon

Tourisme

10 400 lits touristiques

 
  • Musée Artémisia
  • Villages et Cités de Caractère
  • Via Domitia
  • Station de ski
  • Activités de pleine nature

portrait de territoire de la Communauté de communes Pays de Forcalquier-Montagne de Lure
L'Agence de Développement vous invite à aller plus loin en termes de potentiel économique, attraits touristiques ou encore projets territoriaux, en cliquant sur le lien ci-dessous pour télécharger le portrait de territoire. Télécharger le portrait de territoire de la Communauté de communes Pays de Forcalquier-Montagne de Lure

Témoignages

Éric JEAN

Gérant du GAEC Les Charentais, Pierrerue
« Cela fait 20 ans que nous nous sommes orientés dans la filière Bio. Nous élevons nos ovins de manière autosuffisante grâce à notre production de foin, de paille et de grain. Nous exploitons également le tournesol qui nous permet de faire de l’huile alimentaire, que nous revendons aux collèges de Volx et de Forcalquier, ainsi qu’au magasin « Unis-Verts-Paysans », notre point de vente de producteurs locaux. À Pierrerue, je représente la 5e génération à exploiter ces terres, et en plus de notre attachement à ce territoire, c’est vraiment par conviction personnelle que nous exploitons notre terroir de la manière la plus durable possible. Nous avons à coeur de transmettre aux générations futures le territoire que nous connaissons aujourd’hui et dont nous nous efforçons de prendre soin. »
Éric JEAN, Gérant du GAEC Les Charentais, Pierrerue
« Nous exploitons notre terroir de la manière la plus durable possible »

Claude MARTEL

Présidente de l’association Alpes de Lumière
« Pierre Martel a fondé l’association « Alpes de Lumière » en 1953 dans un contexte de désertification rurale. Devant ce territoire resté à l’écart des grandes politiques territoriales d’aménagement qui commençait à se faire jour, il a invité les gens à prendre leur avenir en main. Conférences, expositions, randonnées de découverte, chantiers de bénévoles et publications… ont ainsi permis de sensibiliser et de mettre en dynamique la population des villages. Après une vingtaine d’années d’action, l’association, des années 1980 à 2000, a fondé, animé et géré le musée conservatoire de Salagon dont le département a repris la gestion en 2001. Alpes de Lumière s’est alors orientée vers de nouveaux projets, notamment européens et de formations, en particulier celles préparant à la restauration du patrimoine ancien avec la création du métier de technicien du patrimoine. Aujourd’hui, l’association se concentre sur ses activités « historiques » où se conjuguent, selon le principe de son fondateur, « une pensée et une action » : les éditions et les chantiers de bénévoles. »
Claude MARTEL, Présidente de l’association Alpes de Lumière
« Le principe de son fondateur, « une pensée et une action » »

Vincent GUILIANI

Directeur du Trail de Haute Provence, Forcalquier
« Dès l’origine du projet, en 2013, nous avons créé le Trail de Haute Provence avec l’ambition de concevoir un événement d’envergure nationale, voire internationale. Nous voulons créer de la valeur sur le territoire du Pays de Forcalquier-Montagne de Lure en mettant en lumière son patrimoine naturel et culturel. En proposant un grand nombre de courses pour les adultes et les enfants, cela nous permet de rendre l’événement accessible à tous et de partager les valeurs du sport avec le plus grand nombre. La dimension solidaire de l’événement, avec la course THP solidaire, partenaire de la lutte contre le cancer, rappelle le « vivre ensemble » si caractéristique de notre territoire. Le THP génère des retombées économiques et touristiques bénéfiques pour les Alpes de Haute Provence. Tous nos partenaires publics et privés, sont conscients de la dynamique positive insufflée par l’événement et nous accompagnent dans notre démarche vectrice de développement.. »
Vincent GUILIANI, Directeur du Trail de Haute Provence, Forcalquier

« Le THP génère des retombées économiques et touristiques bénéfiques pour les Alpes de Haute Provence »

Laurent KOUBY

Directeur du Festival Cooksound, Forcalquier
« Les événements culturels pluridisciplinaires tels le Cooksound Festival qui croisent musique, cinéma, gastronomie, économie et développement durable, permettent la diversité et la mixité des publics, en défendant des valeurs de partage, de convivialité et d’éco-responsabilité. Notre territoire est riche de son passé ; il doit montrer son dynamisme et son ouverture vers tous les publics et notamment à l’international car nous avons encore beaucoup d’atouts à exploiter qui seront sans nul doute dans le futur des avantages certains et fondamentaux. »
Laurent KOUBY, Directeur du Festival Cooksound
« La diversité et la mixité des publics, en défendant des valeurs de partage, de convivialité et d’éco-responsabilité »